Actualités

Toutes les actualités de BARNES

31/05/2018Barnes
Point Marché

Bons résultats pour le neuf au premier trimestre 2018

Les résultats de l’observatoire du logement publiés par la Fédération des Promoteurs immobiliers sont bons pour le premier trimestre 2018, même s’ils laissent paraître un léger infléchissement dû aux faibles stocks et à la tendance haussière des prix.

Au 1er trimestre 2018, les réservations de logements neufs restent nombreuses (31 500 logements), mais s’inscrivent en retrait par rapport au 1er trimestre 2017 (-10,2 %). Sur douze mois glissants, le volume des ventes est stable. Après une année 2017 où elles n’ont augmenté que de 1,1 %,

« La demande des particuliers reste forte (25 826 logements sur trois mois), mais se tasse tant pour les investisseurs (-7,4 %) que pour les accédants (-11,4 %). Pourtant, les données de marché n’ont pas significativement évolué début 2018 (stabilité des taux, prorogation des soutiens de la demande). L’explication est probablement à rechercher dans le niveau des prix, qui augmentent de 3 % par rapport au premier trimestre 2017, dans un discours ambiant de stigmatisation de l’immobilier injustement avec la création de l’IFI et dans un contexte d’attentisme face à la loi ELAN », précise l’observatoire.

Un stock de logements trop faible

Les projets étant moins nombreux, des tensions apparaissent sur le marché. L’offre disponible correspond a à peine dix mois de ventes là où l’équilibre en exigerait au moins douze mois. Certaines régions frôlent la pénurie : 6,9 mois en Nouvelle-Aquitaine, 7,8 mois dans les Hauts de France, 8 mois à Lyon, 8,6 mois en Occitanie Méditerranée.

Selon Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI « les promoteurs veulent produire davantage pour mieux satisfaire la demande, en termes de quantité, de localisation et de prix, mais ils constatent aujourd’hui que les problèmes de permis de construire, de normes et de recours réduit de plus en plus leur capacité à mettre des logements en chantier ». Propos confirmés par les statistiques de l’Etat : dans le collectif, les mises en chantier ont baissé de 6,1 % entre le dernier trimestre 2017 et le premier trimestre 2018.

Assouplir et dynamiser le marché

Dans le cadre du Projet de loi de finances 2019, la Fédération française des promoteurs immobiliers proposera différentes mesures pour dynamiser le secteur comme notamment, une aide aux maires bâtisseurs alimentée par la TVA immobilière, plus de conciliation entre les élus et les maîtres d’ouvrage, le resserrement des possibilités de sursis à statuer, l’assouplissement des servitudes de mixité sociale, … A suivre !

 

Résultats détaillés de l’Observatoire :

http://fpifrance.fr/sites/default/files/PDF/2018-05-17-fpi-t1-observatoire2018.pdf