Actualités

Toutes les actualités de BARNES

27/08/2019© Le Figaro Immobilier - publié sur Barnes le 27/08/2019
Dans la presse

Des villas entre plages et golfs, loin d’un Biarritz bunkerisé

Près de Biarritz, capitale du monde mais ville ultrasécurisée ce week-end, on peut croiser des maisons contemporaines à l’abri des regards. Proches des plages ou situées en bordure des golfs, certaines affichent des prix au m² dignes des moyennes parisiennes.

Ce week-end, Biarritz sera le centre du monde. Mais une fois n’est pas coutume, les charmes de la ville balnéaire de la côte basque passeront au second plan. Les chefs d’État des plus grandes puissances économiques du monde se sont donné rendez-vous pour un sommet du G7. La destination prisée des surfeurs a été mise sous haute surveillance afin d’éviter les débordements. «Les forces de l’ordre sont omniprésentes, les barrières métalliques sont de sortie et l’accès à la page de Biarritz a été fermé au public», décrit Fabrice Nodé-Langlois, notre journaliste sur place (voir ci-dessous).

 

Villa à la vente en Côte Basque

 

Bref, c’est un Biarritz bunkerisé et quasi-désert qui nous sera donné de voir. Une bien triste carte postale - mais ô combien nécessaire en ces temps agités - qui contraste avec l’habituelle agitation du mois d’août. D’agitation il en sera bien question ce week-end mais pour assurer la protection maximale des nombreux chefs d’État qui seront présents. Dans ce contexte, mieux vaut vivre loin de cette effervescence, certes occasionnelle.

C’est ainsi qu’à 15 minutes du centre de Biarritz se trouve une maison de 280 m² construite à l’abri des regards sur un terrain de 1500 m² (voir ci-dessous). Si les plages avoisinantes de Chiberta sont fermées au public ce week-end, les actuels propriétaires de cette demeure construite en 2014 peuvent se rabattre sur leur piscine à débordement. Ils ont même le loisir de profiter des Golfs de Chiberta et de l’Impératrice (en référence à l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III qui possédait une villa à Biarritz, NDLR) situés à deux pas de leur résidence orientée sud. Sauf si le président Donald Trump décidait d’y faire atterrir son hélicoptère. Disposant d’un studio indépendant et d’un garage, cette villa contemporaine a été mise en vente 2,79 millions d’euros par le réseau BARNES. Soit un peu moins de 10.000 euros le m², environ le prix moyen d’un appartement parisien. Avec en prime, plages et golfs aux alentours.

Pour la deuxième villa que Le Figaro Immobilier a sélectionné, éloignons-nous un peu de Biarritz. À 20 minutes précisément de l’aéroport où les ballets de voitures des chefs d’État défileront ce samedi. Nous nous trouvons à Saint-Jean-de-Luz, à cinq minutes à pied de la plage et à moins de dix minutes des golfs. «Cette rare maison d’environ 500 mètres carrés habitables a été construite en 2009 dans un esprit résolument contemporain et avec un grand sens des volumes, de l’espace et de la lumière», explique Barnes qui a mis cette résidence en vente.

Contrairement à la villa de Biarritz, pas de plage fermée au public à Saint-Jean-de-Luz mais une piscine chauffée de 18*10 cm est à disposition des propriétaires (voir ci-dessous). À cela s’ajoutent un jardin d’environ 5700 m² avec quelques arbres fruitiers et un potager ainsi qu’un studio d’amis indépendant. Au programme également: un jardin d’hiver, une salle de gymnastique avec jacuzzi, un home-cinéma ou encore un cave à vin. Le tout pour un prix légèrement inférieur à cinq millions d’euros. Soit un prix au m² équivalent à la précédente villa (9900 euros/m²).

© Le Figaro Immobilier - publié sur Barnes le 27/08/2019

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
https://immobilier.lefigaro.fr/article/des-villas-entre-plages-et-golfs-loi...

Saint-Jean-de-Luz
SAINT JEAN DE LUZ, MAISON DE 1920 VUE MER
Voir le détail
Saint-Jean-de-Luz
SAINT JEAN DE LUZ, CENTRE VILLE, APPARTEMENT DE 130 M²
Voir le détail