Actualités

Toutes les actualités de BARNES

15/04/2019© L'Obs - publié sur Barnes le 15/04/2019
Perspective

L’immobilier à Saint-Tropez : micromarché et maxi prix !

A Saint-Tropez, un appartement avec sur la Méditerranée se négocie entre 15 000 et 30 000 euros le mètre carré. (ANGOT/SIPA) Le village chic du Var et ses alentours affichent sans surprise des tarifs très élevés.

A Saint-Tropez , la majorité des acquéreurs recherche soit un bien dans le vieux village, soit une propriété à la campagne avec une vue sur la mer. Dans le premier cas, un appartement se vend entre 10 000 et 15 000 €/ m 2 , selon l’état du bien et la présence ou non d’une terrasse… mais pour avoir une vue sur la Méditerranée, il faut compter entre 15 000 et 30 000 €/m 2 ! A l’intérieur du village, les maisons se vendent à partir de 2 millions d’euros et sont souvent à rafraîchir.

Ces biens ont en général un jardin et une petite piscine. Les maisons qui ont le plus de cachet et qui ont déjà été rénovées se négocient à partir de 3 millions d’euros. Une maison de 250 m 2 sur 1 500 m 2 de terrain avec piscine, dans le quartier de la Bouillabaisse, s’est vendue 3,5 millions d’euros.

Dans le second cas, les maisons dans la campagne tropézienne entre 5 et 10 millions d’euros sans vue sur mer sont difficiles à vendre. Les plus demandées sont les propriétés avec une vue sur la Méditerranée, entre 7 et 12 millions d’euros. Une villa de 250 m 2 avec 2 000 m 2 de terrain, tout près de la plage et avec une magnifique vue sur la baie de Pampelonne, s’est vendue 9 millions d’euros. « Avec 200 m 2 habitables supplémentaires, elle aurait valu 12 ou 13 millions ! » précise Giorgio Imparato, de l’agence BARNES, qui ajoute : 'Les ventes au-dessus de 15 millions sont rares, il y en a cinq ou six par an sur toute la presqu’île. L’an dernier, un Allemand a acheté une maison de 600 m 2 avec 5 000 m 2 de terrain pour 21 millions d’euros.'

Cogolin, commune riveraine la plus abordable

Dans ce marché de résidences secondaires pour une clientèle internationale fortunée, l’agence Barnes affirme avoir doublé son volume de ventes en deux ans et demi : « Après la crise de 2008, les prix ont baissé de 10 à 20 %. Les propriétaires préféraient attendre qu’ils remontent plutôt que de vendre. Ils acceptent désormais de mettre leur bien sur le marché. »

Les maisons avec jardin et piscine sont 20 à 25 % moins chères à Ramatuelle , et 30 à 35 % moins chères à Gassin , Grimaud et La Croix-Valmer . D’après les chiffres des notaires, le prix médian des maisons reste supérieur à 600 000 €. La commune riveraine la plus abordable est Cogolin , là où logent la plupart des saisonniers qui travaillent à Saint-Tropez. Les appartements s’y négocient entre 1 500 et 2 700 €/m 2 , et les maisons, entre 200 000 € et 1 million d’euros, mais pas au-delà. « La plupart des acquéreurs cherchent des biens inférieurs à 300 000 €. Ce ne sont pas du tout les mêmes budgets » , explique Eric Helo, de l’agence Era à Cogolin.

© L'Obs - publié sur Barnes le 15/04/2019

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
https://www.nouvelobs.com/special-immobilier/20190405.OBS11129/l-immobilier...