Actualités

Toutes les actualités de BARNES

26/02/2019© The Good Life - publié sur Barnes le 26/02/2019
Perspective

Miami : immobilier, plus haut, plus luxe

De la maison familiale au penthouse de luxe, en passant par le 3-pièces en location, le marché immobilier de Miami bouillonne. Aussi varié que sa clientèle, très internationale, il fait émerger de nouveaux quartiers, repoussant toujours un peu plus loin les habitants historiques.

Plus de 80 gratte-ciel dessinent aujourd’hui la skyline de Miami. Et ce n’est pas fini ! Entre les tours en construction, celles qui sont en cours de finition et les nouveaux projets, ce sont plus de 50 grands immeubles qui s’ajouteront au paysage au cours des prochaines années.

Qu’on regarde vers le continent ou du côté de l’océan, les grues montent de plus en plus haut et leur ballet quotidien anime le ciel bleu de la capitale économique de la Floride. Difficile d’imaginer que dans le quartier de Brickell, par exemple, la moitié des immeubles n’existaient pas il y a cinq ans.

Immobilier de prestige dans toutes les destinations de luxe

 

Seules certaines îles de la baie, comme Fisher Island ou le chapelet des Venetian Islands, ont conservé leur allure de petite ville américaine. Les propriétés y sont particulièrement prisées pour leur ponton, leur jardin au bord de l’eau et le fait que tout y est accessible à pied, à vélo ou en bateau.

Les ventes y sont peu fréquentes et le prix au mètre carré peut monter jusqu’à 30 000 dollars pour des maisons de plusieurs centaines de mètres carrés. Quant aux rares terrains encore disponibles au bord de l’eau, ils s’arrachent à prix d’or. « En juillet dernier, nous avons vendu deux terrains au bord de l’eau sur l’une des Venetian Islands à un acheteur français pour 11,5 millions de dollars !

Il prévoit d’y construire deux maisons de 500 m2 chacune, avec des prestations haut de gamme », précise Elisabeth Gazay, directrice et associée de BARNES Miami. Pour construire la maison de leurs rêves, certains acquéreurs n’hésitent pas à démolir les maisons existantes, lorsqu’elles ne sont pas classées, pour les remplacer par des maisons ultramodernes, signées par de grands architectes et truffées de nouvelles technologies domotiques.

82 mois de hausse consécutifs

Il semble que, de booms en ralentissements, parfois violents, l’immobilier à Miami ne cesse de se réinventer et, surtout, de se redynamiser. L’année 2018 a confirmé la bonne santé du marché. Selon l’association des agents immobiliers de Miami (Miami Association of Realtors), au cours du seul mois de septembre 2018, 978 maisons individuelles ont été vendues dans le comté de Miami-Dade, soit 43 % de plus qu’en septembre 2017 (684 ventes) pour un montant total de 525,7 millions de dollars (+ 61,1 % par rapport à septembre 2017). Soit un prix moyen par maison de 360 000 dollars.

Septembre 2018 a ainsi été le 82e mois consécutif de croissance pour ce segment du marché. La chute brutale qui a frappé l’immobilier de 2008 à 2010, après la crise des subprimes, semble bien loin… Tous segments confondus, condominiums, maisons individuelles et résidences de luxe, les transactions ont atteint le montant de 900 millions de dollars en septembre 2018, en hausse de 42,6 % par rapport à septembre 2017.

© The Good Life - publié sur Barnes le 26/02/2019

Retrouvez cet article dans son intégralité en cliquant sur le lien suivant :
https://thegoodlife.thegoodhub.com/2019/02/26/miami-immobilier-plus-haut-pl...